RSSRSS

Infernum : Brick Force et Theralon un MMO Sandbox

Infernum

Brick Force et Theralon un MMO Sandbox

«Le pouvoir de la Brique est en toi»

Brick-Force et Thelaron, deux jeux d'Infernum


Infernum nous a reçu dans leur business center, on est vendredi matin, quatrième jour de salon pour nous comme pour eux, nous étions tous fatigués. Je ne vous cache pas que vu mon test de Brick-Force (revoir l’article), je n’étais pas emballé à l'idée d’y retourner mais au final les évolutions apportent du mieux au titre et la direction qu’ils ont pris pour la suite de leur Sandbox FPS me semble bonne.

De plus, nous avons pu voir une vidéo et des artworks d’un MMORPG atypique, Theralon,  qu’ils prévoient de sortir et alors là,  une super surprise. Finalement un intérêt éveillé, cela vaut tous les cafés du monde.
 
 

Brick-Force

Commençons par parler des améliorations et des nouveautés à venir pour Brick-Force. Pour petit rappel, ce Sandbox FPS vous propose de construire vos cartes quasiment comme vous le feriez sur Minecraft. Car ne nous le cachons pas, c’est avant tout un gros Minecraft-Like sur cet aspect, leur spécificité vient surtout du fait qu’une fois une carte terminée vous pouvez vous lancer dans des parties FPS avec vos amis. Le souci que j’avais déjà remonté, c’est sur la partie shooting qui n’est pas assez précise pour attirer les vrais joueurs du genre et n’offre pour le coup pas assez de nouveautés au genre pour qu’on veuille s’y essayer.
 

Les mises à jour du jeu se concentrent sur cet aspect. Vous allez ainsi pouvoir profiter d’un mode de ‘Gravity’ en combat et les menus et affichages ont été grandement améliorés pour rendre la jouabilité plus intuitive et fluide. On se repère bien mieux sur les cartes, les informations sont plus fournies et on distingue mieux ses adversaires.

La vraie grosse nouveauté c’est le mode ‘Défense’ en 4v4 PvE/PvP. Vous avez bien lu, il y aura les deux types d’adversaires mélangés, car sur la carte, il y a comme une sorte de tourbillon dans le ciel qui invoque des monstres. Certains aux couleurs de votre clan et d'autre aux couleurs de l’adversaire. Ils foncent ensuite dans un autre tourbillon à l’autre bout de la carte pour pouvoir sortir de la zone de tir. Le but est d’avoir tué le plus de monstres du camp adverse et d’empêcher vos adversaires de tuer les vôtres en leur tirant dessus pour qu’ils perdent du temps en zone de retour sur la carte.

Il y a une limite de temps (que vous pourrez changer si vous créez une carte dans ce mode) de 20 minutes de base, et une limite max de 150 monstres à tuer. Il y a aussi des paliers à atteindre. Une fois tué 20 montres, les invocations changent et les monstres deviennent plus forts. Il y a ainsi quatre paliers 20/50/100/150. Le premier à 150 gagne, mais les atteindre avant les 20 minutes sera très compliqué. En mode création, pour une carte ‘Défense’, vous aurez les outils usuels, ce sera à vous de choisir le point de départ et d’arrivée des monstres, ce qui fait que vous aurez un vrai travail de Level Designer.
 

Ce nouveau mode donne la bonne voie à suivre à mes yeux pour le titre. Quelque part  on se doute que les vrais joueurs de FPS iront sur des titres qui leur sont plus dédiés comme CS ou autre. Il fallait donc trouver à Brick-Force des aspects qui lui soient propres et le côté fun et créatif sont des réponses intéressantes. En proposant des modes pour s’amuser autrement comme le 'Défense', les joueurs seraient peut-être plus tentés d’y venir. On fait sa carte, on s’amuse sans se prendre au sérieux dans des modes délirants avec des invocations de monstres, là, je dis oui, ça colle plus à l’ambiance générale et on ne trouve pas ça ailleurs ce qui est une bonne chose.

On continue dans les délires avec des personnalisations de skins sous forme de super héros (on a vu un screenshot d’un écran avec un batman). On imagine que de nouvelles briques de construction sur cette atmosphère sont à venir ce qui va permettre des ambiances de cartes inspiration 100% comics.

Encore une autre nouveauté, mais cette fois elle se trouve sur le site officielle de Brick-Force. voici l’arrivée d’une sorte d’armurerie qui fait office de mise en avant des comptes des joueurs. Avec des classements des cartes les plus jouées, des meilleurs joueurs, des cartes par thème ou autre type de filtre de ce genre, vous allez pouvoir tout savoir de vous mais aussi des autres joueurs. C'est aussi un moyen de vous faire un nom et découvrir des adversaires à votre hauteur. Des lancements d'évènements seront possibles via ce module. À vous de créer vos propres concours et de lancer vos invitations via le site web.
 

Un très bon lifting finalement pour Brick-Force, une vision du jeu plus réaliste et plus en adéquation avec l’univers. Infernum commence l’affinage de son Sandbox FPS et fait de bons choix pour attirer et garder ses joueurs.

Theralon

Parlons maintenant du projet secret annoncé sous le nom de Theralon. Avec ces informations là, vous en êtes au même point que nous quand nous avons commencé la conversation avec les développeurs. Le premier contact avec le jeu a été visuel, on a eu le droit à un petit diaporama sur grand écran et les artworks sont vraiment réussis. Mais un peu comme vous, ça ne nous parle pas plus du jeu que cela. Pas besoin de poser trop de questions car l’équipe face à nous est tellement motivée par le projet qu’ils sont intarissables.
 

On apprend donc que le titre est prévu pour être un MMORPG sandbox, mais pas sandbox comme un MMORPG classique, non là vous allez vraiment tout construire. De base, aucune ville dans le jeu, aucun PNJ. Tout est brut de fonderie et c’est à vous de créer le monde de Theralon.

Pour construire une maison vous disposerez de plein d’éléments de type ‘Maisons’ et c’est à vous de mélanger les genres, de faire autant d’étages que vous le souhaitez. Vous n’êtes pas dépendant d’un plan à suivre. Vous êtes vraiment libre de faire ce que vous voulez comme construction. On a pu voir une ville entière et rien que l’idée de pouvoir fonder avec des amis notre propre ville avec un château, des tours, des catapultes et des pistes d’atterrissages pour dragons donne vraiment envie.


Et oui de dragon ! Vous avez bien lu, l’univers est orienté fantasy. Vous incarnerez deux personnages. Un héros qui est dédié au combat et un compagnon qui, lui, pourra se spécialiser dans un métier et le côté social pour échanger et trouver du matériel d'artisanat. Mais ne pensez pas que c’est une sorte de familier qui va se gérer tout seul, non non. Il faudra le jouer autant que votre héros de guerre, vous avez réellement deux personnages. On pourrait même dire trois car il va vous falloir un dragon pour survivre dans Theralon.
Dans le même esprit, la créature ne sera pas un dragon générique que l’on a au début du jeu. Il faudra partir à la recherche d’un œuf, s’en occuper, le faire naître et le nourrir pour qu’il grandisse et devienne une créature qui fera fuir vos ennemis. Le but est qu’il y ait une vraie symbiose entre votre héros et ce dragon, que vous soyez plus vu comme un duo que comme un guerrier et son familier.
 

Votre héros, lui devra, au départ de l’aventure, choisir parmi 6 magies et se spécialiser pour avoir un arbre de compétences qui évoluera avec le temps. Pas de prise de niveau dans le jeu, tout tourne autour de la ressource et de la spécialisation des compétences. On a pu voir une phase de combat et c’est très réactif, mais n’étant pas encore fini difficile de s’arrêter sur cet aspect.
 

Deux choses ont attiré notre attention, le premier c’est que le jeu tourne sous un moteur Cry Engine 3 et les rendus sont splendides. Les effets de pluie, de lave, de rocher et autres détails sont vraiment très poussés et permettent de profiter au plus près des ambiances des artworks.
Le second point est que vous pourrez jouer à Theralon sans télécharger ce client via… Facebook ! Et oui l’exploit est assez notable je vous l’accorde. Preuve à l’appui, les développeurs lancent un compte, arrivent sur un écran de login sur leur page Facebook, rentrent leur infos et bim, nous voilà sur le dos d’un dragon au-dessus d’un océan avec des graphismes de pointe. Donc chapeau bas à l’équipe technique, ils ont débloqué l’exploit ‘Faire un beau jeu sous Facebook’.
 

Pour résumer, Theralon est un MMORPG sandBox de fantasy à l’univers riche et aux graphismes mis en valeur par le moteur Cry Engine 3. L’équipe de création compte vraiment nous faire vivre de belles aventures et ce quelque soit votre support de prédilection. Une très bonne surprise du salon qui va sûrement faire parler de lui.
Saeba

Tous les articles

suivante »