Austrian Court Rules FIFA Loot Boxes Violate Gambling Law, Orders Refunds from Sony

Un tribunal autrichien a jugé que les loot boxes de la FIFA violaient les lois du pays sur les jeux d’argent et a ordonné à Sony de rembourser les joueurs qui les avaient payés. Il s’agit du dernier développement en date des efforts déployés par divers pays pour réglementer les loot boxes, et parfois les interdire.

Selon un rapport de GamesIndustry.biz, les plaignants sont un groupe de propriétaires de PlayStation qui ont également acheté le jeu FIFA et ont donc poursuivi Sony parce qu’ils ont acheté leurs loot boxes par le biais du magasin PlayStation. Cela signifie que le développeur du jeu FIFA, Electronic Arts, n’est pas tenu de procéder à ces remboursements pour le moment, mais que c’est Sony qui a été appelé à rembourser les joueurs concernés pour un total de 338,26 € chacun.

Sony va probablement faire appel, ce qui donnera lieu à un nouveau round.

Plusieurs pays d’Europe ont des lois qui classent les loot boxes dans la catégorie des jeux d’argent, et dans de nombreux cas, les interdisent effectivement. Parfois, les éditeurs évitent de diffuser leurs jeux dans ces pays, comme ce fut le cas pour Diablo Immortal l’année dernière, qui n’a pas été diffusé aux Pays-Bas et en Belgique. Ces deux pays ont des lois sur les loot boxes.

La question de savoir si les loot boxes sont une forme de jeu d’argent et doivent être réglementées ou interdites est un débat qui dure depuis des années maintenant.

Le débat se poursuivra, de même que les différentes lois en vigueur dans les différents pays, tant qu’il n’y aura pas de consensus général et d’évolution politique sur cette pratique. Ce dernier round ne va pas encore clarifier les choses, bien que le rapport note que la Haute Cour des Pays-Bas a déclaré que les packs de cartes FIFA ne violaient pas la loi parce que les loot boxes n’étaient pas des jeux d’argent, mais que les cartes étaient utilisées dans le jeu et, en tant que partie du jeu, ne pouvaient pas être jouées séparément, ce n’était pas un jeu d’argent.

Légalement, il y a des zones grises, et cette dernière décision concernant la FIFA ne va pas clarifier quoi que ce soit pour le moment, puisque son impact est localisé, et Sony va probablement faire appel de toute façon.

Passionné par la high tech et gamer depuis mon plus jeune âge, je suis ravi de partager avec vous tous mes connaissances et mes passions. Nous aurons probablement l'occasion de nous croiser sur les terrains de jeux virtuels de haut niveau!