Les personnages de la série Captain Laserhawk
@Netflix

D’Assassin’s Creed à The Crew en passant par Just Dance, découvrez tous les clins d’œil aux licences d’Ubisoft cachées dans la série Captain Laserhawk. 

Lancée en octobre 2023 sur Netflix, Captain Laserhawk : A Blood Dragon Remix est une série animée parodique. La série compte 6 épisodes réalisés par Bobbypills, studio bien connu des fans d’animation décalée. En effet, c’est à ses animateurs que l’on doit les séries PeePooDo et Vermin. 

Pour cette nouvelle épopée décalée, les créateurs se sont associés à Ubisoft pour créer un univers dystopique inspiré d’un jeu très apprécié : Far Cry Blood Dragon. Cependant, la série ne se contente pas de rendre hommage à la licence. Ubisoft a souhaité réunir les fans de tous horizons, et au passage de briser l’image parfois trop sage de certains personnages. 

De plus, il n’est pas nécessaire d’avoir joué à Far Cry ou à Blood Dragon pour comprendre l’intrigue. Raison de plus de découvrir la série mais surtout les nombreux Easter Eggs qu’elle renferme. 

La saga Rayman

Rayman a bien changé à Eden
@Netflix

L’un des premiers clins d’œil présentés fait référence à une série de jeux qui a marqué l’enfance de beaucoup d’enfants : Rayman. Que ce soit via la trilogie originelle ou le jeux éducatifs, tous se souviennent de ce curieux personnage blond sans bras ni jambes. 

Si son grand sourire et sa nature joviale ont rythmé ses aventures, Captain Laserhawk le présente sous un tout autre jour. Présentateur vedette de la télévision d’Eden, il n’a aucune conscience de la dureté du monde. Il profite également de son statut pour sombrer dans le vice, notamment l’usage de drogues. 

The Crew

Alex Taylor dans Captain Laserhawk
@Netflix

The Crew a beau être un jeu de courses, la référence présente dans la série ne concerne pas les véhicules. En revanche, les joueurs y retrouveront Alex Taylor, le personnage principal du jeu. Toutefois, ce dernier a troqué ses cheveux et sa barbe noires pour une teinture blonde. Il est également en couple avec Dolph au début de la série. 

Splinter Cell

Sam Fisher, le héros du jeu Ubisoft Splinter Cell
@Netflix

Les clins d’oeil à Splinter Cell sont nombreux dans Captain Laserhwak. Pour commencer, il est possible de voir dans les épisodes 4 et 6 les lunettes de vision nocturne du célèbre agent Sam Fisher. Ce dernier n’est d’ailleurs pas oublié et apparait en tant que héros de guerre. C’est également le père d’un personnage central de la série : Sarah Fisher, directrice de Supermaxx et à la tête du groupe des Ghosts. 

Rainbow Six Siege

Quand Rainbow Six devient Niji Six
@Netflix

Même pour les fans de la première heure, la référence à Rainbow Six Siege est subtile, mais visible tout au long des 6 épisodes. Eden peut en effet compter sur une escouade de justiciers d’élite pour la protéger : les Niji Six.

Si elle est inspirée des Power Rangers, il faut savoir qu’en Japonais, Niji signifie “arc-en-ciel” ou Rainbow en Anglais. Même si ce n’est pas un clin d’oeil direct au jeu, cette référence au titre de la franchise a de quoi faire sourire. 

Beyond Good & Evil

Jade de Beyond Good & Evil
@Netflix

Très rapidement, Dolph se retrouve à faire équipe avec les Ghosts, d’autres personnes en prison car elles sont opposées à Eden. Parmi les nouveaux partenaires de Dolph, on retrouve Jade (une photojournaliste) et Pey’j (un porc anthropomorphe qui a adopté Jade). Or ces deux personnages sont les protagonistes du jeu Beyond Good & Evil. 

La saga Assassin’s Creed

Bullfrog, la grenouille assassine
@Netflix

Le dernier acolyte que Dolph rencontre en prison est une grenouille parlante portant une tenue d’assassin : Bullfrog. Pour les fans de la saga Assassin’s Creed, la tenue est évidemment une référence à celles portées par Altaïr et Ezio, les premiers héros de la franchise. 

Mais le personnage cache une autre référence à Ubisoft. En effet, le fait qu’il soit une grenouille est un clin d’œil au fait que l’entreprise est Française. Il a donc été représenté en grenouille car à l’étranger, les Français sont considérés comme des mangeurs de grenouille.

Le détail va si loin que dans la version originale, Bullfrog possède un accent et est doublé par un Français. 

Far Cry 3 et 4

La version Captain Laserhawk de Pagan Min
@Netflix

Si Far Cry est l’inspiration principale de la série, deux de ses personnages les plus emblématiques font une apparition au cours de la série. Le premier est Vaas (l’un des antagonistes de Far Cry 3), visible pendant un court instant dans l’épisode 2. 

Mais le second prend davantage de temps à l’écran : il s’agit de Pagan Min. Dictateur de Kyrat reconnaissable à son costume rose et ses cheveux décolorés dans Far Cry 4, il a conservé ces attributs dans Captain Laserhawk. À Eden, il est un Seigneur du Crime qui gère un grand casino. 

WatchDogs 1 et 2

Marcus Holloway dans Captain Laserhawk
@Netflix

C’est une pléthore de figures vues dans les jeux Watchdogs qui font une apparition dans Captain Laserhawk. Tous font parti d‘un groupe de résistance et luttent contre Eden en piratant les systèmes informatiques. Parmi les personnages qu’il est possible de voir à l’écran figurent Marcus Holloway, T-Bone, Wrench, Horatio et Sitara. 

Les Lapins Crétins 

Les Lapins Crétins créés par Ubisoft changés en titans effrayants
@Netflix

Les Lapins Crétins ne font qu’une brève apparition au cours de la série. Cependant, celle-ci a marqué les esprits à cause du changement radical opéré sur les lapins hurleurs. Dans un des épisodes, une faille dimensionnelle est ouverte. De celle-ci s’échappent de monstrueux kaijus, ces créatures titanesques tirées de la Pop Culture japonaise. 

Or, il n’est pas ici question de Godzilla ou de Ghidorah. Les kaijus en question sont des Lapins crétins géants, mutants et possédant 6 pattes. 

Just Dance 

Le panneau publicitaire où voir une référence à Just Dance
@Netflix

Comme pour les Lapins Crétins, l’allusion à Just Dance est furtive, mais visible dès le premier épisode de la série. Dolph et Alex se tiennent devant un grand panneau publicitaire avant de mener une attaque terroriste. Or, ce panneau fait la publicité de l’une des émissions diffusées sur la télé d’Eden : Rayman’s Must Dance. 

L’émission semble faire référence à de vrais émissions comme “So you think you can dance”. Mais elle reprend surtout les silhouettes des danseurs à suivre à l’écran et la typographie du nom du jeu. 

BONUS : Crazy Taxi

Enfin, l’iconique jeu de la Dreamcast se change en un moyen de torture dans l’univers de Captain Lazerhawk. Le jeu est utilisé comme un outil pour punir et laver le cerveau de tous les opposants au régime d’Eden. Les âmes des prisonniers sont enfermés dans des voitures volantes et leur objectif est de faire chaque course dans le délai imparti. 

Rédactrice passionnée depuis plusieurs années mais fan de jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Dresseuse Pokémon à temps plein et chasseuse de montures rares, vous me croiserez à coup sûr dans les mondes peuplés de dragons.