Une bataille endiablée dans Clash of Clans
@Supercell

Entre armée loufoque, village à protéger à tout prix et clans rivaux prêts à vous défier, découvrez l’univers insolite de CoC alias Clash of Clans.

Les années 2010 ont vu arriver de nombreux jeux mobiles au gameplay et aux univers complètement différents. Si beaucoup n’ont plus de mises à jour régulières, certains titres continuent de faire vibrer des millions de joueurs à travers le monde. C’est le cas par exemple de Candy Crush, d’Angry Birds ou encore de 2048. 

Mais rares sont les jeux mobiles à avoir traversé les époques mais aussi intégré la scène E-Sport internationale. Si c’est le cas de Summoners War ou de PUBG Mobile, l’éditeur Supercell a marqué les esprits en ayant non pas un mais deux jeux mobiles compétitifs. 

Focus aujourd’hui sur le plus ancien mais aussi le plus addictif de leurs deux locomotives : Clash of Clans. 

Quand la stratégie rencontre un univers cartoon et fantasy

Imaginez une terre sauvage, où tout est à bâtir. En bon chef de guerre, vous choisissez une plaine où installer votre village et votre armée. Mais celle-ci n’est pas vraiment comme celle des mythes et des légendes du Moyen-Âge. 

Les barbares décalés lançant des œufs de Pâques au canon
@Supercell

Votre armée peut comporter des archers, des barbares et des machines de siège. Cependant, elle peut aussi inclure des sorciers, des gobelins, des chevaucheurs de cochons, des géants et même des dragons ! Et le plus fou, c’est que ces personnages fantastiques ne ratent pas une occasion de se faire remarquer ou de faire rire. 

Un modèle économique accessible mais un jeu qui implique d’être actif

Si Clash of Clans a séduit le public depuis sa sortie en 2012, c’est par son modèle économique. Le jeu est freenium, jouable sur smartphone et tablette, aussi bien Android qu’iOS. . Cela signifie qu’il est téléchargeable gratuitement et peut être joué sans dépenser un euro dans le titre. Toutefois, il est possible d’acheter la monnaie premium du jeu (les gemmes) avec de l’argent réel. 

Mais attention car contrairement à d’autres jeux mobiles et en ligne de cette époque, Clash of Clans a une particularité. Généralement, ces jeux étaient passifs : les joueurs lançaient des actions puis devaient attendre plusieurs heures avant d’en récolter les fruits. Il était aussi possible de payer avec la monnaie premium pour réduire le temps d’attente. 

Dans Clash of Clans, l’inactivité peut être sévèrement punie. Les joueurs doivent rester aux aguets car à tout moment, leur village peut être attaqué. Il faut alors être prêt à le défendre pour ne pas perdre de précieuses ressources. 

Comment joue-t-on à Clash of Clans ? 

La construction de votre village et sa défense

L’aventure CoC commence tout d’abord par la création de votre village/forteresse. Il existe dans le jeu plusieurs grandes catégories de bâtiment, chacun avec un rôle particulier. La première chose à faire sera de placer votre Hôtel de Ville. Véritable cœur de votre village, c’est lui qui déterminera le nombre de bâtiments que vous pourrez ajouter en fonction de ses améliorations. 

Un village de joueur débutant dans Clash of Clans
@Supercell

Puis il y a les bâtiments ressources. Il y a un bâtiment fournisseur de ressources et un de réserve pour chacun des 4 éléments majeurs du jeu : l’or, l’élixir, l’élixir noir et les gemmes. En avoir permet d’améliorer vos bâtiments et vos troupes. Mais ce seront aussi les postes qui seront pillés par les autres joueurs en cas de défaite. 

Pour les protéger, vous devrez installer des bâtiments défensifs : tours, canons, pièges, remparts, catapultes… Chacun possède des caractéristiques permettant d’être installés sur toute la superficie du village afin de le protéger au mieux. 

Le mode édition du village dans Clash of Clans
@Supercell

Enfin, il y a les bâtiments dits d’armée pensés pour accueillir et gérer vos troupes : caserne, laboratoire, usine, autel…

Gérez vos troupes pour attaquer les joueurs adverses

Que ce soit pour la campagne solo ou pour affronter d’autres joueurs, les chefs de guerre doivent composer une armée. Pour cela, ils doivent se rendre dans leur caserne et composer leurs rangs via les 10 troupes classiques disponibles en jeu. Au total, les troupes sont divisés en 3 grands types : 

  • Le type 1 qui regroupe les unités basiques et très efficaces en groupe comme les barbares, les gobelins et les archers
  • Le type 2, résistant face aux troupes de type 1 et offrant plus de puissance comme les sorciers, les ballons et les géants
  • Le type 3, plus lent et plus imposant que le reste des troupes mais très résistant et efficace comme les guérisseuses et les dragons 
Les différents types de troupes dans Clash of Clans
@Supercell

En plus de ces types, il existe des unités plus puissantes encore qui ne peuvent pas être placées dans la caserne. Tout d’abord, il y a les troupes noires qui doivent être installées dans la caserne correspondante. Les unités noires disponibles sont les molosses de lave, les gargouilles, les golems, les sorcières, les valkyries et les chevaucheurs de cochons. 

Enfin, les joueurs peuvent aussi recruter des héros. Immortels, ils seront inutilisables pendant un temps s’ils sont vaincus. Cependant, il s’agit des unités les plus puissantes du jeu et leur utilisation est limitée à un seul héros de chaque faction. À noter que quel que soit le type de troupe, il peut être amélioré pour être plus résistant ou puissant au combat.

Le gameplay 

Si vous souhaitez attaquer un clan ou une base ennemie, trouvez un match et parcourez la carte pour observer votre adversaire Puis regardez attentivement les bâtiments ressources. S’ils possèdent de grandes quantités d’or ou d’élixir, lancez une attaque dessus pour mettre le joueur en difficulté. 

Le choix entre la campagne solo et le mode multijoueur
@Supercell

Sélectionnez l’unité de votre choix puis indiquez avec votre doigt le bâtiment ou la zone à attaquer. Puis observez vos troupes. Si elles sont en difficulté, lancez un repli stratégie pour éviter de perdre trop de troupes. Si l’attaque est une réussite, continuez jusqu’à attaquer l’Hôtel de ville. Sa destruction rapportera des récompenses supplémentaires. 

Après chaque combat, pensez à entrainer vos troupes pour remplacer les pertes et améliorer les prochaines attaques. 

Une base prête à se défendre dans Clash of Clans
@Supercell

Le système de Clans 

Si la Campagne solo peut occuper les joueurs, le cœur du gameplay de CoC réside dans les affrontements entre joueurs. Deux options sont alors possibles : combattre en solo ou rejoindre un clan, c’est à dire un groupe de plusieurs joueurs. 

Dès le moment où le joueur a reconstruit son château, il peut rejoindre un clan. Cette fonctionnalité permet de jouer avec des joueurs du monde entier, de partager des ressources et de mener des attaques groupées contre des clans adverses. 

Attention cependant : il est recommandé de bien se renseigner avant de rejoindre un clan. En effet, certains seront plus axés sur les ressources, d’autres sur la défense ou sur une ambiance familiale… Trouver un clan correspondant à vos envies permet de davantage profiter du jeu mais aussi de vous donner envie de vous lancer à corps perdu dans la bataille !

Clash of Clans : un jeu mobile qui a atteint la sphère E-Sport 

Il a beau être un jeu mobile, l’aspect stratégique de Clash of Clans a séduit le monde de l’e-sport. Si la stratégie en temps réel a longtemps été représentée sur la scène internationale par Starcraft, CoC a eu droit quelques années après son lancement à ses premiers évènements compétitifs. 

En 2019, le jeu a même eu droit à son premier championnat du monde. Ceux-ci se déclinent en format solo ou par équipe (le Rush of Clans). Il existe même une compétition par pays : la Clash World Cup. 

D’ailleurs, le compétitif n’est pas uniquement réservé aux professionnels. L’éditeur encourage les joueurs du monde entier à tenter l’aventure et publie régulièrement des informations à ce sujet sur son site officiel. Alors si vous pensez que votre clan peut rivaliser, affutez les lames et entrainez les dragons : la compétition n’attend que vous !

Rédactrice passionnée depuis plusieurs années mais fan de jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Dresseuse Pokémon à temps plein et chasseuse de montures rares, vous me croiserez à coup sûr dans les mondes peuplés de dragons.