Deux jeux de combat avec des graphismes en 2D

Reprenant le style rapide et les graphismes des bornes d’arcade japonaises, découvrez des jeux de combat qui éblouissent autant qu’ils mettent les pouces à l’épreuve !

Depuis leurs premières apparitions dans les années 80, les jeux de combat en 2D n’ont cessé de fasciner des générations de joueurs. Directement inspirés des jeux sur arcade, ils ont progressivement envahi toutes les consoles, de salon ou portable. Et dans ce domaine, de grands noms sont immédiatement associés à la notion de combat en 2D. 

Les plus anciens se souviennent notamment de la Neo-Geo, console proposant dans son catalogue un large choix de jeux de combat dérivés de versions arcade.

Mais d’autres licences plus accessibles se sont imposées au fil des ans comme des références. Les plus connues restent encore à ce jour Street Fighter, Mortal Kombat ou encore The King of Fighters. Mais les combats en 2D ne se limitent pas à ces mastodontes. 

Pour les fans d’animation japonaise, des titres unissent à la fois ce style très anime à la nervosité des jeux d’arcade. Découvrez sans plus attendre dix titres combinant ces deux caractéristiques. 

Dragon Ball FighterZ

Développé par Arc System Works (studio spécialisé dans le jeu 2D), Dragon Ball FighterZ est un titre sorti en 2018 sur PC, PS4 et Xbox One. Et il s’est rapidement imposé comme une référence pour les fans de jeux de combat et de Dragon Ball. 

Rappelant aux plus anciens les jeux Super Butoden, Dragon Ball FighterZ offre des combats dynamiques et une animation digne de la série. Cela est rendu possible par les graphismes en 2.5D mais aussi à une attention fidèle aux détails, tant dans les designs que dans les attaques.

Le jeu fait d’ailleurs aujourd’hui parti de la scène E-sport internationale et a inclut plusieurs packs de personnages inédits suivant l’avancement de l’anime Dragon Ball Super. 

La saga Guilty Gear

Avant de développer Dragon Ball FighterZ, Arc System Works s’était fait connaître en développant sa propre licence : Guilty Gear. Débutée sur Playstation en 1998, la série compte de nombreux opus dont 11 sortis en Occident. La saga nous plonge dans un monde futuriste où une guerre fait rage entre les humains et les Gears, des armes vivantes. 

Avec sa galerie de personnages charismatiques, ses coups spéciaux incluant des cinématiques animées et un large éventail de coups, Guilty Gear est devenu une véritable référence du jeu de combat 2D. Mais ce succès n’a pas empêché Arc System Works de se lancer dans une nouvelle franchise. 

La saga BlazBlue

Lancée en 2008 sur PS3, Xbox 360 et PC, Blazblue est une autre licence majeure d’Arc System Works. Comptant 4 jeux principaux, des spin-off et des versions étoffées, cette saga propose une histoire complexe ayant comme héros principal un rebelle tentant de détruire le NOL, organisation à la tête du monde. 

Tout comme Guilty Gear, Blazblue propose une galerie de personnages aussi variés visuellement que techniquement. La patte du studio se retrouve également dans la diversité du répertoire de techniques, les cinématiques dignes d’un anime et l’étendue du mode Histoire. 

Blazblue est aussi la seule licence à avoir fait l’objet de jeux dérivés incluant d’autres univers comme ceux de Persona, Arcana Heart ou RWBY. 

Skullgirls

Proposant une esthétique alliant univers rétro et animation en 2D faite à la main, Skullgirls est un titre sorti en 2012 qui a rapidement fait sensation auprès des joueurs. Avec un système de combat similaire à celui de Street Fighter 4, le jeu est très technique et avec un univers atypique.

Le casting du jeu, entièrement féminin, s’affronte pour obtenir le pouvoir de l’énigmatique Skull Heart. Le titre a eu droit à une version améliorée, Skullgirls 2nd Encore, sorti en 2013. 

Marvel VS Capcom

Voir Chun-li de Street Fighter affronter Iron Man peut sembler complètement improbable. C’est pourtant l’une des nombreuses options possibles dans les jeux Marvel Vs Capcom. Sortis sur plusieurs supports, l’esthétique de ces jeux est davantage orientée 3D. Mais les combats se font en 2D sur un écran horizontal. 

Selon les opus, les joueurs doivent constituer une équipe de 1 à 3 personnages (tour à tour supports et combattants principaux). Et le roster est l’un des plus conséquents de jeu de combat.

Coté Marvel, les fans peuvent incarner de nombreux héros allant de Spider-man aux 4 Fantastiques en passant par Magneto, les X-men ou Daredevil. Et coté Capcom, les personnages tirés des univers de Street Fighter, Phoenix Wright, Devil May Cry ou Megaman entre autre sont de la fête. 

GrandBlue Fantasy Versus

À l’origine, Grandblue Fantasy est une série de titres RPG. Cependant, son histoire très riche et sa myriade de personnages en fait une bonne candidate à l’adaptation en jeu de combat. C’est ce qui est arrivé en 2020 avec GrandBlue Fantasy Versus. Tout comme Dragon Ball FighterZ, les graphismes sont le vrai point fort du jeu avec une esthétique évoquant la série dérivée éponyme. 

Them’s Fightin’ Herds

Imaginez ce qu’il se passerait si les personnages du dessin animé My Little Pony se mettaient à se battre les uns contre les autres. Si cette idée était en développement dans les studios de Modus, Hasbro a rapidement stoppé le projet. Mais la créatrice de la série, inspirée par l’idée, a imaginé un univers coloré où des animaux doués de parole s’affrontent entre eux. 

Même si l’idée peut paraitre improbable, elle est à l’origine du jeu vidéo Them’s Fightin’ Herds. Sorti sur PC, PS4, PS5, Nintendo Switch, Xbox One et Xbox Series, le titre propose un gameplay nerveux mais aussi des graphismes semblant sortis d’un dessin animé pour enfants.  

Persona 4 Arena Ultimax

Très populaire au Japon mais aussi en Europe depuis le 4è opus, la saga Persona est régulièrement déclinée en spin-off. L’un des plus remarqués a été Persona 4 Arena et sa version améliorée Ultimax. 

Si le jeu original proposait un gameplay RPG au tour par tour, Arena fait la part belle au combat et à l’action. Chaque joueur choisit son personnage et son Persona et peut utiliser les capacités de chacun pour mettre K.O son adversaire. Même si la liste des combattants est limitée, le titre est très rapide, bien exécuté et adapté à tous, y compris les non-initiés à cet univers. 

Darkstalkers 

Aussi connue sous le nom de Vampire, la saga Darkstalkers a débuté en 1994 sur Arcade avant de faire ses débuts 2 ans plus tard sur Playstation. Si le dernier jeu en date de la franchise remonte à 2013, il a laissé une vraie empreinte dans le monde du jeu. 

En effet, c’est véritablement le premier jeu de combat développé par Capcom. De fait, il a inspiré les titres à venir et Proposant un univers assez sombre, il comporte un casting constitué de personnages de légendes et de contes. 

Under Night In-Birth

À la différence d’autres jeux de combat, Under Night In-Birth propose un système de combat à 4 coups avec des prises. Une jauge permet aussi de lancer une attaque imparable quand celle-ci est pleine. Mais si son gameplay est moins conventionnel, ce titre en 2D a immédiatement marqué par son esthétique et son scénario. 

Dans la trame principale, le joueur incarne des humains capables de voir des monstres et de maitriser une étrange énergie. 

Rédactrice passionnée depuis plusieurs années mais fan de jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Dresseuse Pokémon à temps plein et chasseuse de montures rares, vous me croiserez à coup sûr dans les mondes peuplés de dragons.