El regulador brasileño aprueba la compra de Activision a pesar de la presión de Sony

Vous pourriez être intéressé par :

  • Sony se plaint que “Microsoft ne vous laisse pas avoir PS Plus sur Xbox”.

  • Sony estime que le rachat d’Activision est une menace pour le secteur.

  • Sony poursuit sa guerre particulière : “Les propos de Microsoft doivent être traités avec un extrême scepticisme”.

Face aux plaintes abusives de Sony concernant l’acquisition d’Activision Blizzard par Microsoft, la CMA, l’autorité de régulation européenne, a décidé d’examiner l’opération à la recherche de preuves d’un éventuel monopole. À cause de cela, Phil Spencer aurait déjà proposé à PlayStation un accord pour conserver Call of Duty, le jeu de contestation, pendant plusieurs années ; un accord qu’ils ont évidemment rejeté.

Il semble que Microsoft va retourner à la planche à dessin pour prouver aux autorités de réglementation que son intention n’est pas de monopoliser le secteur, mais de le développer. Avec ce mouvement, l’espoir est que les régulateurs tels que la CMA ou la FTC redirigent leurs regards vers ce qui serait un modèle de concurrence équitable.

Sony, en tant que leader du secteur, se dit préoccupé par Call of Duty, mais nous avons dit que nous nous engageons à rendre le même jeu disponible le même jour sur Xbox et PlayStation”, a déclaré un porte-parole de Microsoft à Reuters. “Nous voulons que les gens aient plus d’accès aux jeux, pas moins.

Microsoft continue de vanter Call of Duty et son modèle multiplateforme.

Il semble que ces arguments ne soient pas suffisants et que Sony soit contrarié par le fait que Microsoft propose une offre numérique plus importante, laissant de côté ses concurrents pour ne pas s’être adaptés aux nouvelles tendances. Avec tout cela, il semble que la stratégie de Microsoft sera de démontrer ce qu’elle fera avec Call of Duty et si son modèle économique, laissant à Sony la liberté de continuer à profiter d’un tiers comme Activision, mais sans offrir de meilleurs prix sur ses jeux.

Désormais, comme le propose Microsoft, Sony pourrait offrir des services de qualité sans avoir à fournir un gros effort en se concentrant sur ses jeux vidéo exclusifs. Ainsi, les réponses à la négociation semblent être divisées en deux, la victimisation de Sony et la résilience de Microsoft.

Il reste à voir quelle sera la réponse des régulateurs, mais dans l’attente d’une déclaration officielle de la CMA, tout indique que l’opération connaîtra d’autres problèmes qui retarderont l’achat jusqu’en mars prochain.

Passionné par la high tech et gamer depuis mon plus jeune âge, je suis ravi de partager avec vous tous mes connaissances et mes passions. Nous aurons probablement l'occasion de nous croiser sur les terrains de jeux virtuels de haut niveau!