Tortues ninja, prêtes au combat !
@Pinterest

Amateurs d’arts martiaux et de gastronomie italienne, préparez vous à plonger dans les égouts aux côtés de héros qui ont marqué le monde du jeu vidéo : les Tortues Ninja !

Quatre tortues d’enfer dans la ville, chevaliers d’écailles et de vinyle…Tous les enfants ayant grandi dans les années 80 et 90 se souviennent du générique du dessin animé “Tortues Ninja”, et ce pour une bonne raison. Véritable phénomène de société à la fin des années 80, la Tortue Mania a envahi le monde entier. 

Des films live aux jouets en passant par les comics et même des pizzas à leur effigie, les tortues adeptes des arts martiaux ont été déclinées sur tous les supports imaginables. Et bien entendu, elles ont eu droit à des adaptations en jeu vidéo. Cependant, leur relation avec ce média a connu des hauts et des bas. 

Plusieurs versions et illustrations des Tortues Ninja
@Konami

Entre le pic de leur popularité au début des années 90 et 2 grandes traversées du désert, le parcours vidéoludique de Donatello, Michelangelo, Leonardo et Raphaël n’a pas été de tout repos. Et selon les titres, les tortues ont traumatisé autant qu’elles ont enchanté les jeunes joueurs. Entre part de pizzas, virée dans les égouts et combats contre le clan des Foot, retour sur 3 décennies de jeux vidéo Tortues Ninja. 

1989-1993 : l’âge d’or des Tortues Ninja sur consoles 

C’est en 1989 que le tout premier jeu vidéo Tortues Ninja voit le jour sur NES. S’il permet d’incarner les 4 tortues dans un jeu de plateforme très classique, le jeu a profondément marqué les joueurs. Mais il ne l’a pas forcément fait pour les bonnes raisons.

En effet, la portée limitée de certaines armes mais surtout le niveau sous-marin ont laissé une empreinte indélébile dans le cœur de nombreux enfants. Le jeu est d’ailleurs entré dans la légende en France suite à la vidéo que lui a dédié le Joueur du Grenier. 

Mais même s’il était difficile, le jeu a fait parti des meilleurs ventes de la NES. Un an plus tard, Teenage Mutant Ninja Turtles II: The Arcade Game met de côté le jeu de plateforme pour un gameplay inspiré de la version Arcade japonaise. Rappelant des titres comme Double Dragon, il fait parti des jeux emblématiques mettent en scène les tortues. 

La version Arcade de Tortues Ninja
@Konami

Toutefois, la plateforme n’est pas oubliée avec des portages Gameboy très proches du premier jeu NES, respectivement sortis en 1990, 1991 et 1993. 

Des jeux inspirés du dessin animé ainsi que des comics 

Voyant le succès du dessin animé de 1987 et des comics, Konami utilise ces matériaux pour créer de nouveaux jeux jusqu’en 1992. Ils ne manqueront d’ailleurs pas de proposer des aventures inédites, de nouveaux personnages… D’autant que le succès est encore au rendez-vous avec la sortie du premier film live en 1990. 

Un combat en approche sur Gameboy
@Konami

Cependant, plusieurs évènements inattendus vont pousser les 4 héros à devenir plus discrets. 

Des tortues qui se cachent dans les égouts vidéoludiques jusqu’en 2003

Les échecs des deux films suivants ainsi que l’arrêt du comics originel en 1996 font que les tortues connaissent une première traversée du désert à partir de 1993. Pendant 10 ans, aucun jeu vidéo sur les personnages ne verra le jour. Il faudra attendre l’arrivée d’une nouvelle série d’animation en 2003 pour que Leo et sa bande retrouvent le chemin des consoles. 

Derniers jeux de Konami, changements d’éditeur et de design 

Konami continue de faire des jeux pour la licence jusqu’en 2005 en utilisant comme base de départ la nouvelle série animée. Néanmoins, le succès n’est pas aussi important qu’à la grande époque. Deux ans sépareront chaque nouveau jeu Tortues Ninja jusqu’en 2013, sans marquer véritablement l’esprit des joueurs car passant de studio en studio. 

Le jeu Battle Nexus marque les débuts des tortues en 3D
@Konami

Dès lors, les jeux se font de plus en plus rares, malgré l’arrivée des films live de Michael Bay. Voir les tortues ninja en 3D ne fonctionne pas et la qualité n’est pas toujours au rendez-vous des attentes. Plus étonnant encore, les tortues se sont essayées au jeu mobile avec Fast Forward: Ninja Training NYC et The Power of 4. Mais les deux titres n’ont pas laissé une empreinte marquant dans l’esprit des joueurs. 

Depuis les ombres
@Activision

Un retour empreint de nostalgie en 2022

Une nouvelle fois, les tortues connaissent une traversée du désert. Celle-ci durera de 2016 à 2022. Cette année-là, les tortues décident de revenir à leurs premières amours : le beat’em all sur arcade. Pour leur retour, le titre est confié à Tribute Games, un studio québécois. 

Baptisé Teenage Mutant Ninja Turtles : Shredder’s Revenge, le titre propose des graphismes très colorés, un gameplay nerveux et la possibilité de jouer à 4 en simultané. Plébiscité par les joueurs et par la critique, ce retour au parfum rétro a permis aux tortues de retrouver leurs lettres de noblesse vidéoludiques. 

Dans la foulée de cette sortie teintée de nostalgie, un autre titre a vu le jour : The Cowabunga Collection. Cette compilation réunit 13 jeux sortis pendant l’âge d’or des tortues. D’ailleurs, il permet notamment de tester certains jeux jamais arrivés en Europe comme Teenage Mutant Ninja Turtles III : The Manhattan Project ou Teenage Mutant Hero Turtles: The HyperStone Heist.

L’arcade et le Beat’em all : les deux genres de prédilection des chevaliers d’écailles 

S’il y a bien un constat qui ressort en voyant cette palette de jeu est que les tortues n’ont pas essayé beaucoup de styles de jeu pendant leur épopée vidéoludique. Associées pour beaucoup à la plateforme et au style arcade en 2D horizontal, elles se sont pourtant essayées au jeu d’action, sans succès. Mais le plus fou est qu’elles ont presque ignoré un genre où elles auraient pu briller. 

Un seul jeu de combat en 30 ans malgré le potentiel de la franchise 

Avec 4 tortues aux armes différentes et des méchants emblématiques comme Bebop, Rocksteady et Shredder, la licence Tortues Ninja se prêtait bien au format “jeu de combat”. D’ailleurs, elle pouvait permettre de jouer des personnages mis de côté comme Maître Splinter, April ou encore Casey. 

Mais au cours de son histoire, un seul jeu de combat a vu le jour, à savoir Teenage Mutant Hero Turtles : Tournament Fighters. 

Sorti fin 1993 sur NES, Super Nintendo et Sega Genesis, le jeu surfait sur la tendance de Street Fighter II, alors titre phare du genre. Tournament Fighters proposait à la fois un mode Histoire, un mode Tournoi ainsi qu’un mode 2 joueurs. Cependant, la sélection de personnages était assez limitée avec seulement 10 personnages jouables et 2 boss. 

Depuis la Cowabunga Collection, la nostalgie est devenue le cheval de bataille des tortues. Mais au vu du succès de la licence et des possibilités de gameplay, les fans de la première heure espèrent revoir Leo, Raphael, Mikey et Donnie sous leur meilleur jour. Affaire à suivre. 

Justine
Rédactrice passionnée depuis plusieurs années mais fan de jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Dresseuse Pokémon à temps plein et chasseuse de montures rares, vous me croiserez à coup sûr dans les mondes peuplés de dragons.