Lucky, l'héroïne féline de L'île des Champions

Retrouvez les sensations de jeu des premiers J-RPG sortis sur console avec L’île des Champions, une aventure en 2D toute pixelisée et jouable sur Google.

Que ce soit dans le cadre d’un doodle ou simplement pour ajouter de nouvelles expériences à son catalogue, Google ne manque pas d’idées (et de talent) pour nous divertir.

Via le moteur de recherche, il est ainsi possible de jouer à des jeux cultes comme Snake, le Solitaire ou Breakout, le premier casse-briques de l’histoire du jeu vidéo. Sur une note plus instructive et décalée, les mini-jeux de Google nous ont également appris les bases de la programmation, à l’image de Codage.

Mais dans le cadre d’un des plus célèbres événements sportifs, les développeurs de Google ont fait fort en créant leur propre J-RPG : L’île des Champions.

Voyage au pays du Soleil levant pour un bel hommage aux Jeux Olympiques

À l’origine, le jeu était un doodle mis en ligne le 23 juin 2021. Comme son nom le laisse supposer, ce doodle rend hommage aux champions, et plus particulièrement aux champions olympiques. En effet, c’est avec un an de retard (2021 au lieu de 2020) qu’ont débuté les Jeux Olympiques de Tokyo.

Pour des événements de cette ampleur, Google n’hésite pas à marquer le coup en proposant une petite expérience ludique à ses utilisateurs. Ce titre gratuit n’échappe pas à la règle en invitant le joueur à relever des défis inspirés par certaines épreuves phares des JO. Mais L’île des Champions est peut être l’une de ses plus abouties et l’une de ses plus prenantes.

L'épreuve du marathon dans L'île des Champions

Car pour rendre hommage au Japon, patrie des jeux vidéo, quoi de tel que de créer un jeu inspiré par les J-RPG, ces jeux de rôles qui ont marqué la NES et la Super Nintendo.

Un jeu inspiré par les classiques des années 90

L’influence de titres comme Chrono Trigger, Secret of Mana ou encore Dragon Quest se ressent dès les premières minutes de L’île des Champions. Le joueur est transporté dans un monde aux graphismes entièrement en 2D et en pixel.

Les graphismes en 2D de L'île des Champions

De petites animations insufflent de la vie dans de nombreux objets, rendant l’expérience encore plus proche du rétro-gaming. Cependant, pas besoin de manette rétro pour profiter du jeu. Le titre tourne sur n’importe quel ordinateur et peut être une belle introduction aux J-RPG classiques pour les plus jeunes.

S’il n’y a pas de gestion de l’argent ou de l’équipement, le joueur peut explorer tous les recoins du monde et interagir avec les personnages ou les objets. Il peut rentrer dans les maisons, les magasins et les dojos. D’ailleurs, il est recommandé de le faire pour obtenir certaines informations précieuses.

Une quête proposée par un personnage de L'île des Champions

Enfin, le jeu propose même d’aider certains habitants via de petites quêtes à accomplir. Assez simples à réaliser, elles peuvent toutefois nécessiter de se rendre à l’autre bout de l’île ou d’avoir déjà accomplir certains mini-jeux pour progresser.

En quoi consiste L’île des Champions ?

Accéder au jeu directement sur Google

Si vous souhaitez tester le titre, rien de plus simple ! Il vous suffit de taper “L’île des champions” directement dans la barre de recherches Google. Le premier résultat proposé sera un lien direct vers le jeu. 

Jouer à L'île des Champions sur Google

Il vous suffira de cliquer sur le bouton “Jouer” en bleu au centre de l’image ou de cliquer sur la première icone de jeu pour lancer le titre. 

L’histoire

Vous incarnez Lucky, une (ch)athlète Calico fraîchement débarquée sur l’île des Champions. Des quatre coins du monde, des animaux sont venus défier les 7 champions de l’île. Mais rapidement, on remarque que Lucky est très douée. Pour certains, il serait même l’Élue de la légende.

Le but de Lucky est simple : battre les 7 grands champions de l’île et ainsi prouver sa valeur en récupérant leurs 7 parchemins. Et pour coller au thème des Jeux Olympiques, chaque champion est spécialisé dans un sport. 

Les portes rouges où se trouvent les défis des champions

Il faudra donc réussir une épreuve de tir à l’arc, un match de rugby, une partie de ping-pong, une session d’escalade, un défi de natation synchronisée, une battle en skateboard et un mini-marathon !

Pour lancer les défis, il suffit de se rendre devant les Torii, ces portails rouges typiquement japonais. 

Les Contrôles

Afin de rendre le titre accessible au plus grand nombre, L’île des Champions possède des contrôles très simples. Pour déplacer Lucky, il suffit d’utiliser les 4 flèches du clavier. Pour sauter, faire une roulade ou interagir avec objets et personnages, appuyez simplement sur la barre “Espace”

Les contrôle du mini-jeu du champion de l'escalade

Les mini-jeux utilisent les mêmes contrôles mais peuvent avoir des utilisations spécifiques selon le gameplay proposé. Pour que les joueurs soient prêts avant le début de l’épreuve, une fenêtre leur indique comment jouer. 

Les deux phases de jeu 

L’île des Champions se divise en deux phases de jeu. Celle où vous passerez le plus de temps est la phase d’exploration. Elle vous permettra d’explorer librement l’île, d’en fouiller tous les recoins et de parler avec les autres personnages.

C’est pendant cette phase que vous pourrez trouver des indices et accepter des quêtes. 

La deuxième phase est celle des défis des champions. Une fois le portail rouge passé, une fenêtre de contrôles s’ouvrira et le mini-jeu sera lancé. Selon les consignes du mini-jeu, il faudra terminer l’épreuve à la première place ou faire le meilleur score. 

Les séquences animées 

Le champion du skateboard donnant son parchemin à Lucky

Pour ajouter une touche supplémentaire, des séquences en animation traditionnelle ont été disséminées un peu partout dans le jeu. Vous en verrez une à chaque fois que vous lancerez le défi d’un champion mais également quand ce dernier vous remettra son parchemin, synonyme de victoire. 

Des références en pagaille au Japon et à ses traditions

Les créatures mythiques

Si L’île des Champions fait référence aux Jeux Olympiques et aux anciens RPG sur consoles, les allusions ne s’arrêtent pas là. 

Pour les personnages de cette île fantastique, les développeurs ont puisé leur inspiration dans le folklore traditionnel japonais. Qu’il s’agisse des champions ou de personnages secondaires, nombreux sont ceux qui sont en réalité des Yokai, ces esprits aux formes variées. 

Les 7 champions de L'ile des Champions

Pêle-mêle, on retrouve des Oni (ces ogres à la peau rouge), des Kappa (de petits esprits chevelus aux allures de tortue), un Tanuki (sorte de raton-laveur portant un chapeau) ou encore un Tengu (démon au long nez rouge). 

Dans certains recoins secrets, il est même possible de trouver des allusions à de célèbres légendes nippones comme celle de Momotaro, l’enfant né dans une pêche. 

Le quotidien

Mais les références ne se cantonnent pas aux légendes. Les passionnés de voyage, de gastronomie et même de jeux vidéo s’amuseront à repérer tous les clins d’œil au pays du Soleil levant glissés dans le jeu. 

Au hasard de vos aventures, vous pourrez déambuler dans les rayons d’un konbini, ces supérettes de quartier ouvertes 24h/24. Chaque mini-jeu sera récompensée par une notre non pas en étoiles mais en dangos, ces brochettes de mochi dégustées pendant les festivals. Et vous croiserez même le plus célèbre des jeux de rythme japonais : Dance Dance Revolution !

Alors si vous aimez le Japon et les jeux aux inspirations rétro, embarquez sans attendre en direction de L’île des champions !!

Rédactrice passionnée depuis plusieurs années mais fan de jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance. Dresseuse Pokémon à temps plein et chasseuse de montures rares, vous me croiserez à coup sûr dans les mondes peuplés de dragons.