RSSRSS

Test de Face of Mankind par Anto Orsoni

Conditions du test

Anto Orsoni y a joué :

  • durant la beta
  • à la sortie du jeu
  • plusieurs mois après la sortie
  • pendant plus d'un an

Points forts

  • La liberté d' action quasi totale
  • un roleplay presque imposé
  • basé sur les joueurs uniquement

Points faibles

  • Environement sonore pauvre
  • Uniquement en Anglais
  • vieillissant graphiquement

Face of Mankind

vu par Anto Orsoni le 24 avril 2012

Un vaste monde de liberté, pour un mmo sans pareil !

L'avis

Apparu en 2005, la première beta de cet mmo hybride m'avait interpellé de part son gameplay atypique basé uniquement sur les joueurs, leur laissant une liberté quasi totale. Après un développement chaotique marqué par de multiples annulations et relances, le jeu fut relancé en 2009, reprit en main par Nexeon Technologies. Une bonne occasion de se replonger dans l'univers Face of Mankind, et de voir les évolutions qu'a prit le jeu depuis son retour.

Le jeu prend place au 25eme siècle dans un univers futuriste full PvP de plusieurs planètes, régit par un régime autoritaire et de plusieurs clans et corporations. Chaque factions, au nombre de huit, se battent pour leurs propres objectifs politiques et économiques, créant des alliances et provocant des guerres pour le contrôle des divers planètes et leurs ressources. Chaque factions possèdent leurs propres caractéristiques, de la possibilité d' utiliser des tazers pour la police afin d' arrêter les criminels, à la production de drogues, boostant les capacités d' endurance ou de résistance. Le jeu offre ainsi une liberté quasi totale aux joueurs, leur permettant par un système de hiérarchisation, de contrôler totalement leur faction et donc d' influencer directement sur le court de l' histoire. Il faudra donc jouer en équipe, souvent sous les ordres d' un joueur au statut sociale plus élevé. La réputation est elle aussi importante, et permettra de s'imposer lors de conflits politiques ou de progresser au sein de sa faction. On notera que le chat prend alors une place cruciale de part l' importance du coté sociale qu' impose le jeu. La création d' objets, vêtements, armes munition etc n'est produite et vendue exclusivement que par les joueurs

Après un long processus d' extraction et de raffinage, au coût changeant suivant les conflits sur les territoires d' extraction et de production, ils pourrons être vendus sous le manteau, ou sur le marché mondiale. Le jeu étant full Pvp, les combats y sont nombreux, souvent très rapprochés, demandant une certaine adresse et adaptation aux nouveaux joueurs. Le système de pénalité est unique, puisque attribués par la faction chargée du maintient de l' ordre. Ainsi un bandit de grand chemin pourra se retrouver en tête de liste du classement des joueurs les plus recherchés, et devra récolter du minerai dans une sombre prison si celui ci se fait arrêter. Mais il pourra aussi, bonne exemple de liberté qu'offre FOM, engager une équipe de mercenaires pour attaquer cette même prison et ainsi se faire libérer !

Techniquement bien que le moteur LithTech Jupiter après plusieurs liftings arrive encore à nous surprendre, le jeu commence à accuser de son age. Il n' en reste pas moins très propre et tournera assurément sur toutes les machines. On joue à la 3eme personne ou en vue subjective. L' interface est simple, bien que elle aussi un peu vieillotte. Coté sonore c'est en revanche assez pauvre . Les quelques musiques d' ambiance sont trop discrètes, et celles des combats assez horripilantes. Mais la possibilité aux joueurs de faire leurs propres annonces (recrutement pour les factions, annonces politiques ou commerciales) dans les différentes villes et planètes est un plus non négligeable.

Face of Mankind se distingue donc par sa liberté, son coté sociale important. Il échappe aussi au bi-factions en en proposant 8, et au farming d' xp et aux lvl en proposant un système unique de ranks et grâce à son univers totalement PvP sans pnj. Il ravira les mateurs de roleplay qui est omniprésent mais repoussera peut être les réticents à la langue de shakespear, base indispensable pour débuter. Graphiquement vieillissant, il pourra aussi en rebuter quelques uns, et indifférera les autres. Il n' en ai pas moins une expérience unique dans le monde des MMO, dont il serait dommage de passer à coté.

Verdict :

Gameplay : 9/10

Graphismes : 7/10

Ambiance sonore : 7/10

Technique : 9/10

Communauté : 10/10

91%

Avis

Nos visiteurs lui donnent :

91%

sur 1 test de visiteurs

Lire les tests - Écrivez votre test

Le guide du bon testeur

L'actualité Face of Mankind

suivante »