RSSRSS

SMITE : Smite vu par un n00b

Fiche
SMITE

Smite vu par un n00b

«Quand on est novice dans les MOBA...»

Smite vu par un n00b


Hi-Rez studio nous a invité à jouer une première partie de Smite. Les MOBA je ne connais vraiment pas et je souhaitais vous apporter le point de vue d'un novice (ou n00b autant l'assumer).

Le jeu comporte une base commune importante avec Tribes Ascend, malgré la différence de type de jeu. Les deux partagent Unreal Engine 3 et une importante infrastructure chez Hi-Rez.

Passé cela, nous avons donc un jeu qui ressemble énormément à n'importe quel MOBA, enfin je crois étant donné que je n'ai pratiquement jamais joué qu'au premier représentant du genre. Nous voici donc parti pour prendre un héros (j'en pique un aléatoirement, n'y connaissant rien), cocher les options “assisté et assisté ++” pour que le jeu choisisse à ma place le meilleur moyen d'upgrader mon héros.
Au passage, en cochant ces options, le jeu vous gratine d'un sympathique “Vous êtes un noob, vous devriez attendre le lvl6 pour désactiver ces options”. À noter qu'il s'agit là de niveaux persistants représentant une certaine ancienneté sur le jeu et non des niveaux qui se gagnent pendant la partie.



La différence majeure avec les MOBAs classiques réside dans le type de vue. Celle-ci est à la troisième personne, comme la plupart des MMOs. Néanmoins, seule cette vue et la barre de compétences sont héritées des MMOs, le reste du gameplay est parfaitement identique aux autres MOBAs. Celui-ci est simplissime : quatre déplacements, la souris pour viser horizontalement, nul besoin d'une visée verticale. Une ligne de sorts activables par la barre numérique au-dessus des déplacements (du point de vue d'un non initié toujours).

On a donc la même map que dans tous les autres MOBAs et il n'est pas prévu d'en concevoir d'autres avant la sortie, peut-être plus tard. La plupart des joueurs se retrouveront donc en terrain connu et les autres sauront y jouer en moins d'une partie. Voilà donc les trois traditionnelles routes, les tours, les hordes de PNJs qui s'élancent à l'assaut d'autres PNJs et attaquant l'ennemi le plus proche et quelques chemins entre les trois grandes artères.

Du coté graphique, le jeu est aussi simple que son gameplay. Les arbres qui servent de décors sont particulièrement minimalistes, en fait ce ne sont que des boules de quelques polygones pauvrement texturés. Les personnages ont par contre été plus détaillés et les effets graphiques sont vraiment agréables à regarder tout en restant relativement lisibles. De fait, la configuration minimale requise pour le jeu doit être à l'image de son gameplay : accessible.



Tout le monde allant au charbon de son côté, j'étais un peu perdu dans le jeu en équipe. Cependant on finissait bien par se retrouver vu la simplicité de la carte. La partie est un peu longue et je suis mort un paquet de fois, pourtant on a malgré tout fini par gagner ; il faut dire que la partie était organisée entre des joueurs peu habitués aux MOBAs.

Contrairement aux rares autres MOBAs auxquels j'avais touché, j'ai pris pas mal de plaisir à jouer. Le gameplay instinctif et les premières parties sont très agréables grâce à la facilité de prise en main du jeu. Néanmoins, une fois tous les héros connus, le jeu doit très rapidement subir une importante perte d'intérêt et la courbe de progression doit s'aplatir très vite. Nous sommes donc en présence d'un jeu très casual, c'est d'ailleurs revendiqué par l'équipe de développement. Les parties restent néanmoins relativement longues pour un jeu casual. Je pense que le jeu saura conquérir un certain public et qu'il a un avenir.

Reste à savoir s'il pourrait s'extraire du marché sur lequel il se positionne et conquérir de nombreux joueurs.
Arendallan

Les articles SMITE