RSSRSS

The Elder Scrolls Online : Preview: The Elder Scrolls Online (Partie 3)

Fiche
Fansite
The Elder Scrolls Online

Preview: The Elder Scrolls Online (Partie 3)

«Le contenu»

Preview: The Elder Scrolls Online (Partie 3)


Niveau contenu, nous savions déjà qu'il serait possible de monter les 50 niveaux en ne jouant que solo. Bon, ben l'idée, c'est qu'il y aura un gros contenu solo, un gros contenu groupe et un gros contenu PvP. Non, j'ai pas pu juger de ça en 4 heures de jeu, c'est des gars qui font encore des jeux avec 300 heures de durée de vie quand la concurrence se contente de 12 heures qui me l'ont dit.
 

Une saveur d'Elder Scrolls

Vous pourrez largement jouer seul selon vos envies. Le système de quêtes est classique, la quête se mettant à jour au fil de ses étapes, et les histoires sont bien structurées. Ne vous attendez pas à devoir tuer 20 ours. Non, on vous enverra plutôt tuer l'abominable affreux monstre au fond de sa grotte, et pour y accéder, vous tuerez certainement vos ours, mais c'est indolore, et franchement, si vous avez un peu la flemme de tuer celui un peu à l'écart, contournez le, ca ira aussi bien.

Certaines quêtes sont assez marrantes, vous proposant de retrouver des skeevers pour les retransformer en personnes, ou de suivre le chien pour retrouver son maitre. Laaaaassie ? Bon chien Lassie !!! Il faut aussi noter qu'elles ont un impact sur la perception de votre héros par la population, ceux-ci n'oubliant pas que vous avez pu sauver leur ville dans le passé.

Un autre élément propre aux Elder Scrolls que vous retrouverez sont les trappes et autres pièges que vous croiserez dans les souterrains. Alors je sais pas pourquoi, mais je sens qu'en plus de se moquer de ce pote qu'on a tous et qui passe sa vie à se perdre, on va pouvoir se moquer de celui qui ne voit jamais les pièges et les active tous.

Enfin, à la différence d'autres MMO où une fois au level max il devient dur de s'occuper en solo, un contenu solo post 50 est prévu pour les joueurs plus type "Elder Scrolls".
 

PVE groupe, donjons publics

Le contenu de groupe n'est pas non plus oublié, avec des donjons, des donjons publics, des donjons épiques... Le premier donjon public auquel vous pourrez accéder est disponible vers le niveau 5, donc on pourra gouter à du contenu groupe très rapidement.

Les donjons accompagneront votre progression au cours du jeu. Ils ne sont pas prévus pour un level particulier, mais plus pensés dans le sens où vous y viendrez avec vos amis, en ferez une partie, buterez sur une difficulté, mais pourrez y revenir quelques niveaux plus tard. Certains de ces donjons seront également héroïques, c'est à dire qu'ils vous proposeront un challenge accru pour les joueurs les plus exigeants.

The Elder Scrolls Online
marque aussi le retour des donjons publics, c'est a dire des donjons non instanciés où plusieurs groupes peuvent progresser en concurrence. Ces donjons publics sont prévus pour avoir "une histoire", c'est à dire un fil directeur qui se déroulera au cours de votre progression, histoire de changer du schéma "je viens avec mes potes, je nettoie tout et on passe au suivant".

Enfin, il y aura des donjons prévus pour de "grands groupes", entendez par là des raids, sans que j'ai pu savoir vers quelle taille s'orienteront ces groupes. Tout ce qui a filtré, c'est que oui, il y aura une limite dans la taille des groupes, mais il faudra attendre encore un peu avant d'avoir plus d'informations sur ce point.
 
 

Le PVP

Comme annoncé, la partie centrale de Tamriel, qui deviendra plus tard Cyrodiil avec l'avènement de l'Empire, sera dédiée en partie au PvP entre les 3 alliances. Je dis en partie parce que cette zone contiendra aussi une grande part de donjons publics, où vous pourrez gouter au frisson de progresser dans un donjon sans savoir si pendant que vous êtes sur un monstre, un groupe ennemi ne va pas vous attaquer par derrière. Un plaisir fin et délicat que seuls les plus "old school" d'entre vous connaissent déjà.

Mais revenons au PvP. Cette zone contiendra des forts qu'une alliance ou une guilde pourra revendiquer. Une partie du PvP sera donc dédiée à la défense de tels forts, qu'il faudra investir afin d'y planter son oriflamme. Heureusement, pour cela, les attaquants bénéficient de trébuchets qui pourront cibler les murs du château et les faire voler en éclats, y creusant une brèche pour les troupes d'assaut. Visuellement, c'est très impressionnant, et le système est prévu pour afficher jusqu'à 200 joueurs à l'écran.

La zone PVP sera accessible à tous à partir du niveau 10. Vous gagnerez le cas échéant un "niveau de bataille" qui vous évitera de trop faire la crêpe ou le paillasson, mais cela ne débloquera pas de capacités que vous n'avez pas encore. La communication entre les factions ne sera pas possible, afin d'éviter trop de débordements.
 
 

Le Craft

L'artisanat ne faisait pas partie des choses que j'ai pu tester, mais il devrait être "exploratoire" aussi. Ce ne sera pas seulement une recette, mais aussi le fruit d'essais. Si vous avez utilisé l'alchimie de Skyrim, que vous savez ce que vont donner deux composants ensemble mais que vous ajoutez un troisième pour "voir ce qui se passe", vous devriez avoir une idée de ce qui vous attend.
Ce que j'ai par contre vu dans le jeu, c'est une épée de "bonne qualité" qui préfigure un craft aussi aligné sur celui de Skyrim. Chaque arme ou partie d'armure pourra être améliorée de manière continue, passant sans doute de la version de base à des qualités bonnes, supérieures, sans défaut, exquise, épique...
Dans votre inventaire, j'ai aussi croisé un onglet qui permet aussi de "recharger" les objets magiques à l'aide de soul gems, donc sans trop m'avancer, je dirais que l'enchantement sera aussi de la partie.

Histoire d'être complet dans mon tour d'horizon, j'ajouterai que vous pourrez laisser libre cours à vos folies obsessionnelles compulsives de collectionneur, qu'un système de mentoring sera monté de série et que les amateurs de housing... repasseront plus tard, merci d'avoir participé à ma minute de méchanceté gratuite.
 

La release... Et après ?

Parce que oui, un jeu ne s'arrête pas au jour de sa sortie, on a eu envie de dire "et après" ? Et bien après, il restera toujours de la place pour ajouter de nouveaux donjons et faire évoluer le monde de Tamriel. L'idée, c'est clairement de proposer un rythme de mises à jour agressif. Ce n'est pas un "petit" studio, ils ont les ressources nécessaires pour cela. Il se peut que j'ai visité ça aussi.

Zenimax ne veut pas faire juste un jeu, mais aussi fournir un "service". C'est pour cela qu'ils avaient aussi invité quelques représentants de guildes un tantinet connues, ou qui débarquent avec quelques milliers de joueurs, et qu'ils n'ont pas hésité à leur demander "de quoi avez vous besoin ?". Bref, l'écoute des joueurs est sans nul doute au centre de leurs préoccupations aussi.

Le mot de la fin...
Voilà, Il me reste à vous rappeler que le jeu a encore 1 an de développement devant lui, et que beaucoup de choses ne sont pas encore figées. J'espère ne rien avoir oublié dans mes 14 pages de notes, en tout cas dans les grandes lignes, mais s'il vous reste une part d'ombre, ben on va dire que vous me posez la question sur le forum, et que j'essaierai d'y répondre... Et pour ceux qui veulent juste me tuer, sachez que mon chien parcourt la distance de la niche au portail en 4 secondes, et qu'il a une haleine de dragon.

Pour aller plus loin :
Tyffyn

Les articles The Elder Scrolls Online

suivante »