RSSRSS

Runes of Magic : Preview Runes Of Magic

Fiche
Forum
Fansite
Runes of Magic

Preview Runes Of Magic

«Du mmorpg F2P sans plus ? »

Runes Of Magic, le mmorpg de Runewaker, prend le pari de combler le fossé entre F2P et payant. Mais qu’en est-t-il vraiment ? Va-t-il tenir ses promesses ? Plongeons dans le monde de Taborea pendant la beta pour tenter de comprendre si la magie des runes va prendre (un peu comme la mayonnaise).
 
C'est sympa quand même non ? 
 
"Quand le coréen essaye de faire des persos occidentaux, leur technique c'est de les faire moches." Fumble
 
Les textures sont pas géniales...

Dans nos contrées, c’est la grenouille Frogster qui distribue Radiant Arcana, Runes of Magic de son petit nom européen. Et niveau communication, on ne peut que convenir qu’ils ont bien réussi leur coup: buzz, stand à Game Convention 2008, invitations beta distribuées judicieusement (ou pas), interviews à droite à gauche sur tout le web et surtout, beaucoup de promesses. Et des promesses pour un F2P qui étonnent : guerre entre serveurs, housing, système de double classe qui donne pas moins de 30 combinaisons, personnalisation d’avatar poussée avec choix de couleur pour les armures dans un arrière goût de Baldur’s gate, donjons générés aléatoirement, et j’en passe… Alors in game, ça donne quoi ?

Apprendre à recommencer

Tout commence avec la création de notre gentil petit personnage. Vous verrez sur les screens que l’on peut faire toutes sortes de choses fantastiques en matière de laideur (par contre le faire beau c’est plus dur). Cependant, pour avoir testé les nouveaux visages de l’Open Beta, c’est déjà un peu mieux. On s’amuse vite fait avec son personnage, mais pour un soit disant système de personnalisation poussé, il ne casse pas des briques.

Un petit peu après, on en vient à choisir sa classe, c’est là où on passe le plus de temps, parce qu’il faut suivre un peu, l’un des grands atouts (ou défaut) du jeu est son système (en carton) de doubles classes.


On s’imagine plein de skills et de possibilités de personnalisation infinies, et au final on se retrouve avec un système de double classe qui freine pas mal. Je m’explique: on fait ses dix premiers petits niveaux en faisant nos quêtes et compagnie. Au niveau dix on a accès à la seconde classe, on va voir un PNJ, on choisit sa classe, et boum, retour niveau 1 avec un équipement que l'on ne peut plus porter parce qu’on a plus le niveau et des skills tout nuls.

Et nous revoilà partis au début, pour racheter un équipement, et retourner taper du champignon, tout ça pour avoir quelques skills d’une autre classe et retrouver petit à petit notre puissance. Ca devient vite lassant de devoir tout le temps switcher et de recommencer chaque fois la même chose pour chaque classe, sachant que l’on ne peut pas utiliser tous les skills de chaque classe mais seulement une partie, souvent limité par des restrictions de niveaux importantes. Heureusement les quêtes peuvent accélérer un peu la lourdeur de la machine des doubles classes.
 
Hum, et comme ça c'est classe ?
 
A la recherche de Katrina
 
Le Housing... Et ses dérives
 
Questoyer moins pour gagner plus « Trop fort, je drops des trucs alors que je n’ai pas la quête ! » Non, non je ne plaisante pas, le truc typique de tous les F2P, ça se drop à tous les coins de rue. On se retrouve rapidement à lutter avec son propre inventaire…Mais en fait, c’est super pratique. Sur le tableau de chasse, il est possible de recommencer plusieurs fois par jour la même quête basique et de gagner une monnaie particulière qui peut être échangé contre des cristaux, qui s’utilisent pour booster votre équipement via une fonctionnalité, l’Arcane transmutor. Rapidement, car c’est long à expliquer, il permet d’utiliser des attributs d’une arme pour les mettre sur une autre. En gros avoir l’équipement niveau 1 et avoir les attributs d’une armure niveau 50.

Finie la recherche de PNJ perdus aux coins de la map, en deux clics, on peut voir où ils se trouvent, où une quête est disponible et il est même possible de poser un marqueur sur la carte pour voir l’emplacement de ce dernier, ou encore une grosse flèche pointant dans sa direction. Il manque plus qu’un petit agenda. Finalement on gagne du temps et les quêtes s’enchainent en même temps que les niveaux.

Taborea ou pas ?


Même si la zone du départ est simpliste et que j’ai eu longtemps du mal avec les graphismes, arrivé dans Varanas, je me suis vite surpris à trouver ça joli. Et comme l’une de mes plus grandes passions dans les MMO c’est de me balader à droite et à gauche, j’ai trouvé certaines zones pas trop mal réussies. Puis finalement la magie prend à force de jouer. Mais, car il en faut un, même si les personnages sont souvent différents des uns des autres, leurs animations sont franchement ridicules, surtout lors des déplacements. Sans parler des couleurs de cheveux quelque fois un poil trop coloré. « Oh un éléphant rose, - non c’est mes cheveux ».

Mais, malgré ces défauts, on finit par s’attacher à cette atmosphère, les petits champignons qu’il faut attraper dans la forêt des champis hallucinogènes ou encore la grotte sombre où on se fait bouffer par des espèces de zombies aussi moches qu’agressifs sans oublier la ville, où comme un paysan sorti de sa campagne, on en prend plein la tête.

Pour les amateurs du genre, lancez vous dedans à fond, pour les autres allergiques au F2P passez votre chemin, ce jeu n'est pas fait pour vous. Runes of Magic a encore des progrès à faire s'il veut atteindre la cheville des grands MMORPGS, mais s'en rapproche de plus en plus.... Qui sait peut être avec deux ou trois ad-dons ? 

Manath

Runes Of Magic rentre aujourd'hui en Open Beta, profitez en pour l'essayer. 
Voici quelques screenshots de mon voyage pendant la Beta. Passez faire un tour sur notre fansite !

  

Les articles Runes of Magic

suivante »