RSSRSS

Nexon : Nexon présente deux nouveaux jeux

Nexon

Nexon présente deux nouveaux jeux

«Nexon présente Shadow Company yn FPS qui tourne sous le moteur graphique Unreal 3, et Navy Fields II un RTS pour hardgamers.»

Nexon présente deux nouveaux jeux


Nexon présente Shadow Company yn FPS qui tourne sous le moteur graphique Unreal 3, et Navy Fields II un RTS pour hardgamers.

Nexon a aussi son stand à la Gamescom et ne vient pas les mains vides mais avec deux prochains Free-to-play qui vont ravir un large public. Shadow Company, un MMOFPS des studios Doobic et des créateurs de Combats Arms qui tourne sous le moteur graphique Unreal 3 et Navy Fields II , un RTS naval pour les HardGamers. Commençons par le MMOFPS déjà annoncé et qui a eu le droit a son tout premier trailer pour l'occasion.

Shadow Company
s'annonce comme un jeu de mercenaires avant tout. Fini l'aspect soldats contre terroristes qui se retrouve un peu partout. Vous jouez pour vous seul et n'avancez dans le jeu que pour le seul plaisir de monter en niveau et améliorer vos compétences en jeux. Cet aspect est d'ailleurs la clé de la singularité du titre, vous démarrez en choisissant un héros parmi 6 prévus à la sortie du jeu, chaque héros aura son propre arbre de compétences rempli par une cinquantaine talents différents tous boostable sur trois niveau pour le moment.

Le but est qu'en jeu vous puissiez switcher entre des sets de compétences préparés avant de rentrer dans la bataille. De base le jeu offre deux sets et vous pouvez allez jusqu'à cinq slots de sets en débloquant les manquants. Du coup un 'héros' (mais n'oublions pas que l'on parle avant tout de mercenaires) peut en combat être utile de plusieurs manière et sauver la mise dans différentes situations, le principe du mercenaire est donc bien respecté.

Passons au gameplay, on peut jouer dans des modes de jeux classiques comme le death match mais des petites innovations font la part belle au jeu. Ainsi vous pourrez partir sur des cartes à 4v4v4v4 avec des équipes de six joueurs soit en tout 24 soldats sur la carte. Un autre mode, le Black Money, vous fera foncer au milieu de la carte pour récupérer un sac d'argent sale et il va falloir le garder plusieurs minutes sans vous faire tuer afin d'engranger des points.

Côté graphique le jeu ne peut être qu'en avance sur son temps il tourne avec le moteur Unreal 3 et du coup les décors sont magnifiques. Rajoutez là-dessus que les mouvements ont tous été réalisé en motion capture et vous voilà face à un free-to-play qui peut se vanter d'offrir de la qualité aux joueurs sans qu'ils aient à débourser de l'argent. Enfin presque pas car on parle bien d'un free-to-play. Il y aura donc un cash shop pour acheter la monnaie du jeu, qui permet de débloquer les personnalisations de skins ou d'armes voir des points d'xp pour aller plus vite mais pas pour être plus fort. Enfin, avec beaucoup de patience, vous pourrez atteindre tous les max du jeu, mais on sent bien que le joueur sera tenté d'y passer, car tout est fait pour.

On y a joué et le jeu propose les basiques du genre plus un ghost mode, le sliding, appeller un hélico de support et les sauts en roulade (le Tumbling). Les déplacements sont fluides, les armes sont précises (j'ai pu faire un head shot au couteau) et les lumières du jeu permettent de voir venir ses adversaires ou autre engins. Petite motion spéciale pour le Newbie support qui aidera les nouveaux dans le jeu, plus un joueur se fait shooter d'affiler dans une carte plus il respawn vite et avec plus d'armure. Un bon point pour les débutants afin qu'ils ne soient pas dégouté du jeu trop vite.

Pour conclure Shadow company est très complet, il offre tous les aspects de personnifications qu'un free-to-play permet aujourd'hui et la qualité graphique d'un gros blockbuster sur console. La bêta est prévue pour tout début 2013 (voir fin 2012) et la sortie officielle au cours de l'année prochaine donc. Le titre est prometteur et on va garder un œil sur ce MMOFPS qui s'annonce comme un hit.

Chargement du lecteur...


Bon parlons maintenant du free-to-play MMORTS annoncé comme secret avant le salon : Navy Field II. Alors là par contre oubliez le newbie mode, c'est les hardgamers qui sont visés. Tout se déroule pendant les première et seconde guerres mondiales, vous aurez accès à plus de 200 engins comme des bateaux, des sous marins et des avions. Les navires ont dix classes, les avions en ont six et vous pourrez embaucher des officiers qui prendront des niveaux au fil du temps. Les nations ont toutes un modèle particulier de véhicule, ce qui fait que le nombre de modèle est encore multiplié par ce biais et rend le gameplay différent selon le pays que l’on joue.

On commence le jeu en créant son capitaine, il montera niveau 100 et pourra petit à petit améliorer ses bateaux ou autres véhicules de guerre. Tous les véhicules du jeu sont modifiables par de multiples aspects comme le blindage (mais attention pas trop lourd ou votre bateau n’avancera plus), les armes lourdes, les compétences avec la prise de niveau, les slots pour rajouter de l’équipage et même les moteurs pour rendre les bateaux plus rapides ou plus maniable. Après à vous le PvP, le PvE ou le guilde contre guilde sur des cartes qui pourront accepter jusqu'à 64 joueurs.

Une fois sur la carte, les déplacements ne seront pas de simples clics basiques pour avancer sur les eaux des différentes cartes. Il faudra gérer la puissance des moteurs, le fait qu'un tir n'est pas immédiat et que le lieu d’impact ne correspondra pas au clic si vous êtes en train de vous déplacer. Pour les sous marins il faudra gérer les huit niveaux de profondeurs et une fois sous l'eau, le fait qu’ils ne peuvent plus tirer, en contrepartie ils pourront activer leur sonar et détecter tout ce qui se trouve sur la carte.

Pour faire simple, Navy Fields II est un RTS complexe qui est voué à devenir un jeu E-Sport, ça se sent. Mais après le test d’une version pre-Alpha on voit bien que le jeu a encore besoin d’un équilibrage et de rajout de fonctionnalités basiques qui rendraient le titre un peu plus dynamique. Un exemple simple, les sous marins ne peuvent pas se tirer dessus sous l’eau s’ils sont trop en profondeur. Mais le potentiel du titre est grand et on peut faire confiance à Nexon pour nous en faire un RTS naval qui va nous triturer les méninges pour gagner contre son adversaire. Il faudra attendre début 2013 pour en être sûr et tester tout ça avec des accès bêta.

Chargement du lecteur...


Nexon marque le salon de la Gamescom avec l’annonce de deux gros titres à venir. On reste sur un format économique free-to-play pour les deux avec possibilité de payer pour aller plus vite mais toujours en évitant le piège du pay-to-win. Les stands étaient tout simplement immenses, avec des infrastructures gigantesques pour mettre dans l’ambiance le joueur venu tester les démos. Un gros coup sur le salon pour l’éditeur qui continue d’augmenter son folio de jeu avec de la qualité et en visant tous les publics possibles. On attend 2013 avec impatience pour mettre la main sur les bêtas de chacun des deux titres, ce qui laisse Noël pour remplir la tirelire et s’acheter une carte graphique digne de ce nom et faire tourner Shadow Company à fond du potentiel du moteur Unreal 3.
 

Tous les articles

suivante »