RSSRSS

Édito : Juin 2012

Édito

Juin 2012

«La fin de la délicieuse attente ?»

Pendant de nombreuses années, des sites comme Mondes Persistants étaient en quelque sorte des lieux d'attente, des antichambres au bonheur vidéo-ludique. D'abord il y avait une rumeur, puis les premiers concept arts avant d'atteindre la phase des artworks et les discussions de ce que l'on supposait de trente secondes de vidéo. Puis arrivait l'ébauche d'un site officiel, les traductions pour apporter les dernières informations, re-les suppositions, les news de screenshots (beaucoup) et ainsi de suite jusqu'à la bêta et la sortie du jeu. Cette attente qui pouvait durer des années était l'occasion de création de guildes, de RP par forums interposés, de plans sur la comète aussi. Aujourd'hui, tout cela semble faire parti d'une époque révolue.

Il n'y a plus vraiment de MMOs en développement qui génèrent un engouement très en amont du projet. The Secret World va sortir, Guild Wars 2 aussi et ensuite ? Ensuite, du côté des MMOs développés en Occident cela ressemblera un peu à un désert avec éventuellement des affleurements rocheux de-ci de-là. Titan, le projet mystérieux de Blizzard, EverQuest 3 (si tant est qu'il soit encore au programme de SOE), The Elder Scrolls Online qui suscite plus de question que d'adhésion pour le moment, c'est à peu près tout en nouveautés (hors extension donc). Du coup il resterait bien l'Asie où porter son regard. ArcheAge fait de l'œil, même s'il faut reconnaître que l'attente est plus liée à la question d'une possible commercialisation en Occident dans un avenir proche. Blade & Soul ? Il va sortir tellement de mois avant en Corée que cela fera presque réchauffé quand il sera chez  nous.

Finalement, cette attente est-elle utile, agréable, pénible ? Surement un peu de tout et de tout un peu. Elle permettait à des communautés de rester soudées, passant d'un jeu à un autre. C'est encore possible alors il y avait surement autre chose. Cette chose était une forme de rareté. Aujourd'hui nous connaissons une offre pléthorique. Pourquoi attendre puisqu'il est possible de passer d'un jeu à un autre en trois clicks et un peu de téléchargement ? À chacun de composer avec ses goûts personnels en la matière. À titre personnel, j'aime l'attente. C'est un peu comme le matin de Noël avec l'excitation de découvrir les cadeaux. Néanmoins le monde des jeux en ligne change et cette délicieuse excitation de l'attente pourrait bien être une victime collatérale du "toujours plus".

Sauf, sauf si les modes de style de jeu (en ce moment les MMOFPS par exemple) faisaient renaître malgré eux une forme d'attente, celle que le style que j'apprécie soit de nouveau développé. Ahh fourbe et délicieuse attente, te revoilà ?
Arkehyna

Tous les articles

suivante »