RSSRSS

Jeux video : GC 2012 : Crysis sur console

Jeux video

GC 2012 : Crysis sur console

«Je suis la vengeance, je suis la nuit ...»

Crysis 3 sur console


J'ai peur, je sais qu'il est là, juste derrière. L'environnement urbain qui m'entoure rend l'ambiance encore plus stressante... Sans compter que mes coéquipiers m'ont lâchement abandonné alors que j'avais le plus besoin d'eux. Non, sérieusement, m'envoyer jouer à Crysis 3 sur Xbox 360 alors qu'ils sont partis à la présentation de The Secret World, je les déteste. En plus, je ne peux même pas ragequit.


Bon, autant s'occuper de l'aspect douloureux de la chose dès maintenant... le jeu au pad. Concernant les graphismes, entre la résolution affreuse digne de Minecraft, les FPS n'allant jamais à plus de 20 et les textures sont plus baveuses qu'un petit vieux sans son dentier...
J'en ai pris plein les yeux, mais pas forcément de la bonne manière. Ensuite, entre jouer avec le combo clavier/souris avec des gants de boxe ou jouer avec une manette, je pense franchement que j'aurai choisi la première solution (pour le challenge surtout). La réactivité est à la ramasse, je n'ai jamais trouvé comment courir, et se retourner est une vraie tannée. Heureusement, la hitbox de 3 mètres de long sur deux de large aident à corriger le tir (sans mauvais jeu de mots), j'ai quand même réussi à faire un headshot en tirant complètement à côté de ma cible. Magique ! Au moins, je n'ai pas arrêté de faire rire la RP qui était derrière moi en tirant dans tous les sens tout en sautant continuellement (seul moyen d'aller plus vite que j'ai trouvé).


Passons désormais au gameplay en lui même. J'ai pu m'essayer au multijoueur à 16 joueurs dans deux modes de jeu, le "hunter mode" dévoilé durant la conférence EA et un autre où je n'ai pu retenir le nom car il était écrit en allemand.

Dans le premier, le but du jeu est simple : 14 soldats doivent résister pendant 2 minutes aux assauts de 2 combattants invisibles armés d'un arc. À chaque fois que l'un des soldats tombe au combat, il se transforme en Hunter le temps que la partie se termine. Évidemment, en tant que soldat, vous serez sous équipés, avec simplement un chargeur dans vos armes (principale et secondaire) et une grenade à impulsion supprimant le pouvoir d'invisibilité de vos ennemis... Bref il va falloir vous coordonner un minimum avec vos coéquipiers (ce qui a été compliqué lors de l'essai). De l'autre côté, vous êtes invisible et tuez en un coup bien placé toutes les futures victimes que vous croiserez sur votre chemin... Outre un déséquilibre qui en fera pâlir plus d'un, il semble évident que de nombreux joueurs ne joueront pas le jeu et se jetteront dans la gueule du loup dès les premières secondes de la partie pour jouer les Predator de bas-étage… Néanmoins, quelques mesures préventives ont été placées pour éviter ce genre de comportement : déjà, survivre rapporte plus d’XP et de points sur la durée que d’aller massacrer ses anciens camarades une fois transformé. Ensuite, au cours des 8 matchs composant une partie complète, tout le monde aura été Hunter une fois.


Concernant le deuxième mode de jeu, je n’ai absolument rien compris à ce qui se passait à l’écran, j’éviterais de trop m’étendre sur le déroulement d’une partie. Tout ce que je sais, c’est qu’il fallait aller sur le lieu du crash d’une capsule et la défendre tandis que l’autre équipe devait la détruire … Aidée parfois par un mécha géant. Heureusement, cette fois là, j’ai trouvé un lance-roquettes extraterrestre qui m’a permis de renverser la tendance dans un magnifique spectacle sons et lumières (et le tout, totalement par hasard, j’étais perdu dans les égouts à l’origine).

Terminons cet article par quelques trucs qui m’ont amusé (ou irrité selon le contexte). Tout d’abord, Crysis 3 introduit (si je ne m’abuse) le « finish move replay ». Quand vous mourez, vous revoyez la scène du point de vue de votre assassin avec le nombre de fois qu’il vous a tué durant la partie et le nombre de fois où vous l’avez tué. Sur cette partie, le ratio était de 10/1 (en même temps, j’affrontais des développeurs du jeu). En fin de partie, vous revoyez vos meilleures actions et gagnez de l’EXP permettant de débloquer certains bonus et améliorations pour votre personnage.


En somme, Crysis 3 plaira aux fans de ce genre de jeux. Il n’a pas particulièrement de défauts, mais ne se démarque pas réellement de la concurrence non plus, mon sens. Les adeptes de la série retrouveront leur nano-suit préférée et passeront sans doute des heures à se mettre sur la figure lors de parties effrénées !
BaKa NyKo

Tous les articles

suivante »