RSSRSS

Gamescom : 11bit Studios, la Pologne à l'honneur

Gamescom

11bit Studios, la Pologne à l'honneur

«Rencontre avec 11bit Studios, un studio qui n'a pas froid aux yeux !»

11bit Studios, la Pologne à l'honneur


Quand je me suis pointé sur le stand de 11bit studios, je ne savais pas trop ce à quoi m’attendre. Je n'avais pas eu le temps de faire des recherches avant, aucune idée de ce que fait la boîte, bref, le brouillard total.

En arrivant sur le stand, je vois deux iPad, des tablettes Android, et une manette PS3. Je suis donc chez un éditeur multi-plateformes visiblement. Bon. Faut voir. Cela peut être aussi bien le pire que le meilleur.
 

Anomaly

Je me fais accueillir par un gros nounours qui commence par me proposer une boisson et m’offre un T-Shirt. Un bon point pour l’accueil ! Ce monsieur se trouve être Pawel Miechowski, Senior Writer (entre autres) chez 11bit studios. Il commence par me présenter le produit phare de son entreprise, Anomaly, un jeu dont le succès a dépassé toutes leurs attentes. Il s’agit d’un «reverse» tower defense, tout d’abord sorti sur PC et Mac, puis sur plateformes mobiles (iOS/Android) avant de débarquer sur le Xbox Live Arcarde et sous peu sur le PSN.
 

Je sens bien que je vous ai perdu sur le «reverse tower defense». Grosso-modo, imaginez un tower defense (Plants vs Zombies est un exemple, mais pas la définition même du genre) ou vous gérez non pas les tours, mais les assaillants. Donc un tower offense en fait. Vous avez un commandant ainsi qu’une «armée», et des capacités particulières permettant par exemple de stopper les tours sur une zone spécifique. L’objectif est donc d’arriver à la fin du parcours que vous aurez préalablement choisi, avec (probablement, je n’ai pas pu vérifier) des points bonus si vous détruisez des tours au passage.

La sortie sur le PSN va s’accompagner d’un mode coop, ou vous pourrez faire la même chose à deux sur la console (cela peut être sympa tactiquement parlant). Le jeu sera disponible le 29 août sur le PSN à 8,99€. Il est déjà disponible sur les autres plateformes, sans le mode coop qui est dédié au PSN.
 

Funky Smuggler

On passe ensuite à un jeu appelé «Funky Smuggler», pour iOS, Android et Mac. L’application est encore en développement, avec une sortie dans les mois à venir. Il n'y a pas encore d’information sur le prix.
Grosso modo, vous êtes agent de sécurité dans un aéroport, et divers voyageurs passent devant votre scanner à rayons X avec des objets relativement absurdes à leur enlever, le tout sur une musique funky. Vous pouvez alors utiliser les fonctionnalités multitouche de votre appareil tactile pour faire des super-combos.

Chargement du lecteur...

Un store au sein de l’application est prévu pour... On sait pas encore pourquoi. Grosso-modo, c’est un Fruit Ninja avec quelques fonctionnalités supplémentaires et un thème différent. Pas leur produit le plus original, mais très coloré et la musique peut plaire à certains.
 

Sleepwalker Journey

On est ensuite passés à mon petit coup de coeur chez 11bit : Sleepwalker journey. Anomaly était un «reverse tower defense», sleepwalker journey est «reverse platform game». Imaginez un Mario ou un Super Meat Boy où ce n’est pas le personnage que vous contrôlez, mais les plateformes.

J’explique : le scénario est assez basique, un somnambule avance, et vous devez faire votre possible pour l’empêcher de tomber. Déplacer des plateformes, activer des ventilateurs, des canons, ...
Le jeu est clairement orienté casual (ce qui est une volonté de la part des dévs), ainsi, vous aurez un bouton permettant de faire revenir votre personnage en arrière, cela sans limite ni conséquence. Vous pouvez aussi avoir un mode de jeu un peu plus complexe si vous souhaitez obtenir l’ensemble des étoiles et des lunes du niveau. Le personnage avance relativement lentement, mais je trouve le jeu assez reposant. La direction artistique est très réussie, l’ensemble des couleurs dans les bleus, violets, ... C’est votre jeu de prédilection quand le marchand de sable est en grève, où vos moutons en panne. Pas que cela soit ennuyeux, simplement reposant.

Pas d’info sur le prix encore, mais une sortie prévue dans les mois à venir.
 

Anomaly Korea

Enfin, présentation de la suite d’Anomaly : Anomaly Korea. Comme son nom l’indique, celui-ci se passe en Corée (chic la Corée). Le moteur (développé maison) a été complètement refait. Les graphismes sont en effet particulièrement réussis pour une tablette (c’est pas du niveau de Infinity Blade qui tourne sur l’Unreal Engine, mais on s’en rapproche). L’originalité de ce titre se porte dans le level design, qui permet ainsi d’avoir un gameplay différent à chaque fois. À voir une fois un peu plus développé, la variation de la jouabilité peut être intéressante à détailler.

Le jeu est prévu pour sortir sur mobiles et PC à l’automne, pas de tarification annoncée.

Globalement agréablement surpris donc. J’ai retrouvé de la créativité dans ces produits, à la fois limitée et encouragée par le manque de moyens de cette petite entreprise polonaise. Après, cela ne plaira pas à tout le monde, leurs jeux sont plus à destination des joueurs occasionnels, et sont conçus pour de petites parties comme on peut le faire sur smartphone ou tablette. Reste que cela devrait être de bons jeux pour ces plateformes et usages dédiés.
Hugo

Tous les articles

suivante »